Avec un homme plus vieux

Je m’appelle Catherine, j’ai 21 ans, je suis célibataire et je n’ai pas encore trouvé chaussure à mon pied comme on le dit. Mais cela est normal car je préfère les hommes beaucoup plus âgés que moi. Il faut dire que je n’ai jamais connu mon père… Je sais pas si ceci explique cela… Bref voilà donc ce que je vis dans mes rêves…

Je me promène seule dans la ville, avant d’aller travailler, je suis suivie par un homme aux cheveux blancs. Soudain, à l’arrêt de bus, je sens quelque chose de dur contre mes fesses, je me retourne. Sans geste agressif, juste un sourire. L’homme se sent rassuré et s’arrête aussitôt. Il me suit jusqu’au métro, prend la même rame que moi m’accompagne jusque devant la porte de mon travail.

Là, j’y passe la journée en ne cessant de penser à cet homme : Qui est-il? Que veut-il? Pourquoi lui ai-je souri? Il m’a fait fantasmer toute la journée. À la fin de celle-ci, je sors de mon bureau et qu’elle n’est pas ma surprise de voir le vieil homme toujours présent de l’autre côté du trottoir Peut-être y avait-il passé la journée à m’attendre? Peu importe. Je me dirige vers ma station de métro, je m’engouffre avec la cohue habituelle, de ces heures de pointe de sortie de bureaux…

L’homme me suit inlassablement. Il vient se placer derrière moi. Tout à coup, je sens ses mains qui caressent mes fesses. Il y a tellement de monde que je ne peux pas ou ne veux pas bouger. Alors le vieil homme s’enhardit, voyant que je ne suis pas hostile à ses avances… Il glisse bientôt une de ses mains sous ma jupe. Elles sont sèches et râpeuses, ce devait être, je le pense, un maçon ou un charpentier, en tout cas un homme qui travaillait dur de ses mains. Moi qui n’aime que la douceur ainsi que les mains bien soignées, je me surprends à adorer les attouchements qu’il me procure avec ses mains d’homme si viril. Ses doigts remontent jusqu’à ma culotte, glissent sur mes bas. L’un d’eux se prête volontiers à une fouille en profondeur de mon intimité. Je mouille comme jamais je ne l’avais fait auparavant.

Alors, l’homme soulève un peu plus ma jupe, dégage ma vulve de ma culotte et y introduit son pénis fort tendu par le désir de me prendre. Cela me fait un moment tressaillir sur mes jambes mais il fait très attention de ne rien montrer aux autres passagers… Je suis rouge de honte, de peur que l’on nous voit ainsi, batifolant au milieu de la foule. Me voilà pénétrée dans la position verticale, les secousses du métro font vibrer son sexe à l’intérieur du mien…

Je donne de légers coups de croupe à peine voyants pouvant se confondre avec les passages de rails du métro… Je ne veux surtout pas que l’on s’aperçoive de la scène qui se déroule devant tous ces passagers. L’homme me caresse et me masturbe le clitoris, en même temps, je reçois ses coups de butoir bien au fond de mon vagin… Je suis au bord de l’évanouissement, je suis transportée, la situation est tellement cocasse et exceptionnelle que je veux de toutes mes forces la prolonger le plus longtemps possible…

Quel pied! Je vous l’assure de faire l’amour ainsi mais aussi quelle peur d’être découverts! Je vous garantis qu’il n’y a pas mieux. Le plus extraordinaire, à ce moment, c’est que le vieil homme donne l’ apparence de ne pas me voir. Je joue avec mon bassin, il faut dire que j’ai certaines facilités à écarter les fesses sans que cela ne se remarque mais là n’est pas le sujet. J’aimerais qu’il puisse me toucher les seins, ils sont si durs. Je le distingue à peine dans la foule. Le seul souvenir que j’ai de son visage et de son aspect physique, c’est lorsqu’il me suivait dans la rue.

Notre petit manège dure depuis près d’une demi-heure, c’est d’ailleurs comme cela que je rate ma station. Peu à peu, les personnes s’en vont et je vois arriver le moment où nous serons pris en flagrant délit. Vue ainsi dans des ébats pornographiques, quel scandale en perspective! Cet homme a certainement remarqué que j’ai peur, alors il intensifie et accélère ses mouvements de bassin. Je ressens son souffle s’accélérer sur ma nuque, mon clitoris se bande au maximum.

Ma vulve en veut encore et encore. Des allers et retours fougueux me pénètrent de plus en plus profondément. Le rythme est tellement subtil que je ressens son sperme parcourir toute la hampe de sa queue et se loger par des giclées fortes et précises tout au fond de mon vagin. Je suis inondée, son sperme coule à flot dans mes entrailles. Je crois même ressentir la pénétration de ses giclées de sperme entrer dans mon utérus tellement je suis ouverte. Quel plaisir!

Je me mords les lèvres et la langue pour ne pas crier mon bonheur et l’extase qui s’empare soudainement de moi. Une jouissance intense remonte du fond de mes entrailles, mes tempes battent follement. Bientôt, sa queue se déloge de mon ventre, le vieil homme se retire et descend à l’arrêt suivant, sans sourire, ni geste quelconque, sans aucun regard, tant pis… J’ai enfin fait, au moins dans mon fantasme, l’amour avec un homme plus vieux que moi qui lui assure, bien mieux qu’un jeune taureau!

Catherine, 21 ans, Célibataire

♥ TOP webcam françaises ♥