Les gros seins maternels

Ce que j’aime chez une femme, ce sont les gros voire les énormes nichons. J’adore copieusement les palper, les lécher, les malaxer, les pétrir, les claquer, les pincer, les sucer, etc. Rien qu’en en parlant, je me sens devenir complètement dingue. Est-ce que vous n’avez pas vous aussi cette passion?

J’affectionne qu’ils soient les plus proéminents possible car je peux ainsi assouvir ma pratique sexuelle préférée, la branlette espagnole ou cravate de notaire. Pour la réaliser, il faut glisser votre queue entre deux extraordinaires mamelles, puis aller et venir lentement dans le sillon créé par ces deux seins. En même temps, votre partenaire presse ses deux globes autour de votre bite en érection. Quand vous crachez votre jus, vous voyez votre sperme chaud et nourricier couler dans la vallée qui sépare ces deux protubérances et glisser lentement sur la peau de votre partenaire.

J’aime pareillement lorsque le téton est particulièrement développé et qu’il se termine en forme de pointe. De cette manière, ma partenaire peut me titiller l’anus avec la pointe de l’un de ses seins. Quelle sensation de sentir un téton de femme vous caresser le fondement! Tout se passe dans la tête avec le sexe et avec cette caresse, j’ai toujours des éjaculations abondantes. Avec une femme à gros seins, les possibilités de jeux sexuels ne sont que plus développées pour le plaisir des coquins!

Un vieil adage dit qu’une femme sans seins, c’est comme un jean sans poches ; on ne sait pas où mettre les mains! Comme je dis toujours, si la Création a donné des seins aux femmes, c’est pour que les mâles s’en servent! De plus, n’est-ce pas avec leur poitrine que nos mères nous ont si généreusement régalés de leur lait maternel?

Bruno, 48 ans, Divorcé, Ouvrier qualifié

♥ TOP webcam françaises ♥