Se faire sucer en discothèque

Je suis un jeune homme de 24 ans, étudiant en droit à la fac. Une fois les cours terminés, je sors le soir avec ma bande d’amis composée de six personnes. Nous assistons au même cours, nous pratiquons les mêmes sports, à tel point que certaines personnes de notre entourage nous surnomment : « les six jumeaux ». Ce que je vais vous dévoiler maintenant était tout à fait inimaginable. Jamais, il n’y avait eu de connotation sexuelle dans les rapports que nous entretenions les uns avec les autres. Pourtant, c’est un samedi de juillet que cela est arrivé…

Nous venions de recevoir les résultats de nos examens, tous admis en année supérieure! Jean-Paul, l’un des comparses de la bande, s’écrie « Bientôt la quille ». Alors, après quelques heures passées devant l’entrée de la faculté de droit à discuter de chose et d’autre, nous décidons, de parfaire la journée par un tour dans un pub, suivi d’un dîner dans un petit restaurant, lui même suivi d’une soirée en discothèque afin de terminer l’année en beauté. C’est dans cette boîte de nuit que la chose se produisit. Je me sentais de plus en plus attiré par Céline qui était assise toute l’année à mes côtés dans l’amphi. Elle s’arrangeait toujours pour être proche de moi lorsque nous allions au cinéma.

D’une façon générale, elle était toujours avec moi, bref des amis inséparables. Mais pourquoi est-ce arrivé ce soir là? Certes, elle est si jolie avec ses grands yeux bleus, ses cheveux d’un noir corbeau, ses jambes longues et fines… Son corps est parfait, ses mains sont douces. Je me décide enfin à prendre les choses en main, car c’est peut-être la femme de ma vie. Nous buvons quelques verres, la discussion est animée. Moi, je ne vois que celle que je commence à aimer. Je l’invite à danser. Après un slow et quelques caresses furtives, je ne peux plus me retenir. Mon attirance est si évidente que je bande comme un véritable taureau.

Elle comprend vite mes intentions. Céline me saisit par la main, Cupidon vient certainement de décocher une de ses flèches dans son cœur. Elle me conduit aux toilettes féminines. Isolée, elle referme la porte brusquement puis me donne un long baiser passionné. Pendant ce temps, avec ses mains, elle déboutonne mon pantalon. Elle retire sa bouche de la mienne pour se mettre à genoux. Sa tête est penchée devant la braguette de mon pantalon. Elle saisit ma bite et l’introduit délicatement dans sa bouche. Elle l’engloutit et me pétrit les couilles avant d’introduire un doigt dans mon cul. Je décharge immédiatement…

Mais Céline ne s’arrête pas là. Elle avale tout le sperme qui jaillit de mon pylône et continue à sucer jusqu’à ce que je retrouve une érection bien raide digne de ce nom. Elle sort le grand jeu : pénétration de sa langue dans ma verge, léchage abondant de la collerette de mon gland ; elle engloutit mes testicules toutes entières dans sa bouche. Elle les aspire si profondément que je crois à un moment qu’elle va me les arracher ; les sensations sont véritablement intenses. Céline passe sa langue du bas de ma queue jusqu’à son extrémité. Arrivée à cet endroit, elle fait tournoyer et virevolter sa langue dans tous les sens.

Je ne peux me retenir ; des gémissements sortent de ma bouche. J’ai peur que l’on puisse nous surprendre. J’ai aussi du mal à comprendre comment une fille d’ordinaire calme et posée peut devenir si déchaînée sexuellement. Je dois l’avouer, elle est plutôt experte en la matière. Est-ce naturel chez elle ou a-t-elle sucé beaucoup de queues avant la mienne? Lorsqu’elle s’aperçoit que je jouis pour la deuxième fois, elle avale les premières gorgées puis plante ma queue bien au fond de sa moule pour que je finisse ma course effrénée au fond de son intimité.

Pierre, 24 ans, Célibataire, Etudiant en droit

♥ TOP webcam françaises ♥