Une relation charnelle avec un beau mec

Quoi de plus joli qu’un homme bien bâti et bien musclé? Essayez de comparer ces hommes bien faits avec les tas de graisse qui se baladent en ville, avec nos maris respectifs qui ont le plus souvent de la bidoche et des poignées d’amour. On ne dit jamais à nos conjoints qu’ils sont gros mais on leur dit qu’ils ressemblent à des nounours pour éviter de les froisser! Avouez comme moi qu’un corps musclé et sec fait craquer! Que la première qui n’a jamais rêvé d’un partenaire bâti comme un Apollon me jette la première pierre! Moi, je le dis bien haut et bien fort, j’adore faire l’amour avec un Monsieur Univers! Cela m’est arrivé un jour, voilà comment…

Je vais me promener comme d’habitude dans Paris, du côté de certaines salles de sport. Je m’installe à la terrasse d’un café juste en face de la sortie du gymnase. Je croise les jambes bien hautes, j’ai pris soin de mettre une jupe fendue à mi-cuisses qui permet ainsi de découvrir le haut de mes jambes galbées. Je choisis mon étalon au fur et à mesure des sorties.

Une fois sélectionné, je l’invite à prendre un verre. Après quelques discussions sans importance associées à des jeux de regards provocateurs, il arrache mes vêtements découvrant ainsi ma charmante poitrine taille 95C. J’ai plutôt de très beaux seins, bien pointus ressemblant à de jolies poires bien fermes. Mon sexe est absolument aiguisé, prêt pour l’assaut. Il enlève ses habits. Rien qu’en le regardant, je suis déjà aux anges : ses muscles sont tous bandés, saillants et puissants à la fois. Ses épaules sont colossales. Ses bras sont gigantesques et herculéens. Ses mains sont grandes, fines et larges.

Pour me satisfaire, il garde son mini slip qui laisse apparaître un sexe, ma foi d’une taille plus que raisonnable. Les muscles de son corps ressortent et sont tendus au maximum. On aperçoit lorsqu’il remue, chaque fibre musculaire. Sa poitrine ou plutôt ses pectoraux forment comme des plaques de fer, le protégeant contre d’éventuelles agressions venues de l’extérieur. On pourrait croire à le regarder qu’il a revêtu une armure splendide et robuste à la fois. A ma demande, il entame une démonstration de culturisme. Prenant soin, tour à tour, de faire apparaître ses 800 muscles bandés dans des positions plus variées les unes des autres. Je peux admirer son imposante musculature de taureau.

Je suis béate d’admiration. Je ne peux plus parler. Il me prend dans ses bras. Je ressens le long de mes cuisses ma cyprine abondante qui s’ écoule lentement, je suis déjà dingue de plaisir. Les quelques mouvements qu’il me fait effectuer me font soupirer de bonheur. L’odeur de sa sueur, perlant sur son corps et son torse musclé me rend dingue. Arrive le moment crucial, il enlève son mini slip et laisse apparaître un sexe aussi bien bâti que le reste, une tête bien joufflue d’un rouge somptueux. Les veines qui le parcourent sont larges et robustes. Il me renverse la tête ou plutôt la moitié du corps vers le sol et dispose ses mains sur mes hanches pour que mon sexe soit complètement offert.

Alors, d’un seul coup, d’un seul, il m’enfourne son énorme bâton bien raide au plus loin qu’il puisse le faire. Il me donne à chaque aller et retour de grands coups de butoir. Je peux contempler ses muscles se contracter puis se relâcher. Ses abdominaux ressortent de son ventre tel de grandes collines dominant une vallée ébahie par le plaisir. Ses puissants bras me ramènent sans cesse vers lui. Sa musculature se gonfle à chaque mouvement ainsi qu’à chaque étreinte. Comment vous expliquez la pression de ses mains si forte sur mes hanches et sous mes fesses ?

Un de ses doigts s’enfonce dans mon anus me stimulant profondément les entrailles. Plus je le regarde jouer de ses muscles et de son corps, plus je ressens la jouissance monter en moi. Je crois d’ailleurs qu’il m’excite plus par sa puissante musculature que par l’objet qui va-et-vient entre mes cuisses ou plus exactement et plus crûment dit dans ma chatte. D’une seule main, il relève ma tête et me donne un long baiser passionné. Même ses lèvres et sa langue sont fortes et puissantes, d’une musculature incroyable. Sa langue joue avec la mienne comme un chat joue avec une petite pelote de laine tandis que l’autre main me pétrit les seins fermement avec une vigueur extrême.

Enfin,  je hume les prémices de la jouissance monter en lui. Son pylône se durcit et s’agite de secousses. Ses coups de reins sont de plus en plus puissants, de plus en plus forts, voire de plus en plus emportés. Il accélère. Son haleine et sa respiration augmentent avec force, il me saisit par les épaules comme un vulgaire sac de pommes de terre. Il jouit . Ses muscles se mettent tous à bander et de puissants jets de sperme me secouent le bas du ventre. Il rugit tel un lion en rut au fond de la savane.

Quant à moi, je m’évanouis tellement l’étreinte est extatique. Mon partenaire continue d’inonder ma chatte. Il sort ensuite son braquemart de mon vagin et finit d’éjaculer sur mon visage. Je peux ainsi goûter à son abondante et délicate semence chaude et onctueuse. Lorsque je reprends conscience, il n’y a plus personne dans la pièce, je suis seule. Ai-je rêvé? Était-ce juste un joli fantasme? Je ne le sais pas. Toujours est-il que, sur le parquet dans un coin de la pièce, je peux apercevoir un mini slip…

Amandine, 52 ans

♥ TOP webcam françaises ♥